CarboFlip 2…

La carboflip 2018 vient de se terminer… le Car Podium et la Médiathèque émergent doucement en ce début de semaine des vapeurs de carbonade …et tiennent à remercier toutes les personnes ayant contribué à la réussite de cette belle journée !

voix du nord 13 01 2018

merci aux 10 concurrents et au public d’avoir répondu présent avec une belle énergie communicative…

 

une belle ambiance autour des flippeurs…Batman, pirates des Caraïbes, X-Men, Flinstones, Creature from the Black Lagoon, World Cup Soccer,Theatre of Magic et Star Wars !!!

 

une salle très familiale…

P1030602

le classement par le jury composé de : chez Rita – les transes de Marie Grauette – le team labiere – la Cie On Off – le collectif de la Girafe – la Brigade des tubes – L’AFEV  – La Serpentine – Le Car Podium

1er : the Flouty’s – 2ème : Dédé – 3ème : Claude François – 4ème : Arnaud – 5ème: Rémi – 6ème : Manu – 7ème (ex aequo) Seb et Carine – Pierre-Yves – 9ème : Cécilia et Mathieu  – 10ème : Sophie

Bravo à tous !!! une mention spéciale à Rémi pour la présentation – 1er à la carbo : the floufy’s  et 1er au Flip : Séb et Carine (de la Croix du bac…)

107

Merci aux bénévoles des 2 associations…Nos chaussures étaient bien fatiguées le soir … mais bien contentes que la journée s’est déroulée dans une ambiance joyeuse et festive …

P1030639

chaussures : Chicken

Souvenirs de 1986 … les K7 !

batch_1986 cassettes

En triant des archives, nous avons retrouvé le catalogue de prêts de cassettes audio…c’était en 1986 … nous choisissions les K7 sur le catalogue, Alec le responsable audio de la bibliothèque centrale de prêt amenait les trésors dans sa mini camionnette….

 

 

Que de jolies découvertes nous avons fait…et partagé avec notre public …

batch_1986 inauguration K7

journée monstrueuuuse… avec Tious…

20 mars : jour du printemps et aussi journée monstrueuse avec TIOUS…  Ateliers…exposition…. dédicace….

  Tious a d’abord expliqué aux enfants comment dessiner des monstres….des  yeux ,une bouche, une dent… des dents….

  on essaie sur brouillon ….et en route pour un memory géant….

Grande affluence lors des ateliers: 31 enfants le matin, 19 enfants et 10 grands l’après-midi, la bibliothèque avait un petit air de boite à sardines…. ce qui n’a pas empêché les enfants d’être calmes, très attentifs….  et de se lancer immédiatement dans l’aventure….

et c’est pas tout !…  Il y a eu aussi l’exposition de monstres

….un peu partout dans la bibliothèque…

DSCF4797-WEB-001

Voir l’expo

 la séance de dédicace….`

une rude journée pour ce monstre de gentillesse….

on en parle dans la Voix du Nord…

la journée Brocéliande…..

Avant de commencer , il vaut mieux s’imprégner de l’atmosphère de Brocéliande… une petite visite de l’expo s’impose….

DSCF4533

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

le matin : 2 ateliers et des histoires contées

 l’atelier création du décor de vitrine… à partir de carton et matériaux divers

 >> Ici pour voir toutes les œuvres

l’atelier création d’un korrigan en pâte à papier

 

Histoires contées par Jo sous la tonnelle….

(le p’tit bonhomme des bois de Pierre Delye…la soupe magique d’hiroyuki Aihara…ze vais te manzer de Jean Marc Derouen…)


à midi le pot de l’amitié : merci à toutes les personnes qui sont passées …


l’après- midi on continue avec du cinéma… suivi d’un goûter…

DSCN7937

en raison de la législation sur les droits d’auteur, nous ne pouvons pas vous communiquer le film que nous avons visionné… et le  + :  nous avions appelé cela « ciné-goûter » et ben là non plus on a pas le droit … »ciné-goûter » c’est propriété réservée…. je me demande comment nous allons appeler cela la prochaine fois … si vous avez des idées  ??

 

bilan de la journée: 22 petits et grands le matin et 21 petits et grands l’après-midi…..journée très sympathique, dans la joie et la bonne humeur ….

et dans le journal

voix-du-nord-brocéliande-4-

nous avons accueilli la compagnie Caravanes…

du mercredi 18 janvier au dimanche 22 janvier

Nous avons accueilli Céline Laurent et Natalia Wolkowinski de la Cie Caravanes pour une résidence de création… « petite mère sauvage ou sur le chemin de Baba Yaga » issu de « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkolas

DSCN6749

 

les répétitions étaient ouvertes au public…

voir l’article paru dans la Voix  du Nord du dimanche 22 janvier

V-du-N-22-01-2012

la représentation au public : le samedi 11 février à 18h

projet financé dans le cadre du FLIP pays coeur de Flandre

la balade des poilus

12 octobre 2008 : dans le cadre de « lire en fête »  un bel article dans l’indicateur des Flandres

« Dimanche en début d’après-midi, le soleil était au rendez-vous comme une trentaine de visiteurs. Au loin, les fusils des chasseurs se faisaient entendre. On aurait pu se croire en ce mois d’août 1914 où le monde avait basculé.

La médiathèque de La Croix-du-Bac ouvrait dimanche les manifestations du 90e anniversaire de l’Armistice de 1918. À cette occasion, elle proposait une « Balade des poilus », promenade contée par Jean-François Quéniart.

Ce comédien conteur, professionnel depuis 30 ans, a travaillé autour du collectage de témoignages de la grande guerre organisé par France Inter et France Culture qui avait abouti à la publication du recueil Paroles de Poilus en 1998. Il s’est notamment intéressé à Maurice Maréchal, violoncelliste juif, naturalisé français et décidé à agir comme tel en s’engageant à 22 ans dès le début de la guerre. »

011 balade des poilus 2

« Pour l’artiste, le but de cette promenade était de « faire sentir que la guerre de 14 n’est pas un fait d’histoire, mais une accumulation de sensations et de souffrances pour ceux qui l’on vécue ». Alternant lectures et chants, il a emmené le public, s’arrêtant pour faire étape. Sur la place du village ou dans un coin de campagne, dans le cimetière du hameau ou devant le monument aux morts, il a rendu hommage à ceux qui sont morts, mais aussi à ceux que l’histoire a oubliés : hommes venus des colonies et autres « gueules cassées ».
Il a rappelé qu’il n’y a « rien de pire que l’oubli, car c’est simple mais c’est refaire les mêmes erreurs »

011 balade des poilus 3
avec l’aide du FLIP

2008-balade-des-poilus-3

les « Etang d’art »

2008 005 installation fête des mares

Afin de préparer notre 2ème édition « fête des mares » Suzy Lieppe (artiste plasticienne) nous a proposé des ateliers  « étang d’art » sur le thème de la mare, ouverts à tous et pour tout les âges

Résultat : 64 « Etang d’art » réalisés par des enfants et des adultes de 3 à 60 ans.

LES OEUVRES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jour de la fête des mares, ils ont été installés autour de la mare, dans le jardin de la médiathèque et sur la place de la Croix du Bac.

avec l’aide du FLIP

Voir l’article « Fête des mares 2008 »

 

Sur l’indicateur, le 5 juin 2008

indicateur 5 juin 2008

la malle d’éveil musical

La Malle musicale Prêtée par la Médiathèque Départementale du Nord

DSCN0088

Du 12 février au 18 mars 2008  –  10 séances d’animations ont été réalisées

8 pendant le temps scolaire avec les enfants de l’école du Tilleul

IMGP0951

2 ateliers hors temps scolaire, pour les enfants de 3 à 11 ans

 

Découverte d’instruments de musique / Jeux musicaux / Fabrication d’instruments /

Contes et comptines.

2008-2-malle-musicalale

les bébés de Marie Groette

De mars à septembre 2007

 

 

Fabrication de « grosses têtes »  (grenouilles et têtards en pâte à papier)

atelier tétardprojet autour de la mare, de « Marie Groette » et de la ducasse de la Croix du Bac
– sensibiliser un maximum de personnes sur la biodiversité ( en particulier le milieu des mares) participer à la fête des mares
– favoriser la curiosité des enfants autour des contes
– faire se rencontrer les générations autour d’un projet commun (fabrication des grosses têtes)
– sortie au cortège traditionnel de la ducasse le dimanche 16 septembre 2007 pour accompagner notre géant « Marie Groette »

 

1ère étape: dessiner – imaginer…

SANYO DIGITAL CAMERA

On essaye d’abord en DAO ( dessin assisté par ordinateur )

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis place aux premiers ateliers dessins…

 

 

Voir les dessins en diapo

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

2eme étape, on fabrique…

 

 

 

27 mars 005

3éme étape, on peint…

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4eme étape, on regarde le résultat…

 

 

> Voir toutes les grenouilles en Diapo dans le jardin !

 

5ème étape, on les montre à tout le monde !!

Quelques mois plus tard… sortie des 58 « bébés » de Marie Groette à la ducasse

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

une cinquantaine de personnes toutes générations confondues ont participé à la création des grosses têtes

 

 

et dans le journal…

2007-ducasse-3
Avec l’aide du FLIP (fonds local d’initiative de pays)

DSCF2995

Fabrication de papier

2006 papier recyclé2.jpg

Oct 2006, indicateur

ATELIER PAPIER RECYCLE POUR LES ENFANTS

Et ce n’était pas la première fois qu’on réalisait cet atelier, un article de la voix du nord de 1994 dans le cadre du projet « 1000défis pour ma planète »

batch_1994 papier recyclé2


Histoire & Recette

Le papier est le support le plus employé en imprimerie

 D’origine très ancienne (certains attribuent aux chinois l’invention du papier au deuxième siècle de notre ère), il fut d’abord exclusivement fabriqué à la main avec des matières très diverses (bambous, roseaux, vieux chiffons), et ce, jusqu’au XVIII siècle

En 1799, le Français Nicolas Robert inventa la première machine à fabriquer le papier en continu, au lieu de l’obtenir feuille par feuille.

Quels que soient les constituants de base (chiffons, cellulose, paille, vieux papiers) et le mode de fabrication (industrielle ou manuelle)

l’obtention du papier passe obligatoirement par deux phases distinctes :

préparation de la pâte et formation de la feuille.

Pour obtenir la feuille, la pâte est tout d’abord diluée dans une très forte proportion d’eau.

 Puis, à l’aide d’une forme ( deux cadres rectangulaires emboîtés dont l’un constitue les limites de la feuille et l’autre est garni d’une fine toile métallique), il faut prendre une certaine quantité de pâte dans la cuve .

Agitée par un mouvement de va-et-vient, la toile métallique retient les fibres mais laisse s’égoutter une partie de l’eau.

Au bout de quelques instants, ce qui deviendra la feuille de papier a suffisamment de consistance pour que le premier cadre soit retiré et que l’agglomérat pâteux de fibres soit placé sur un feutre, puis recouvert d’un second feutre.

 Quand une certaine quantité de feuilles sont ainsi prêtes,

elles sont soumises à la pression énergique d’une presse

puis mises à sécher, une par une, dans un endroit aéré, mais non soumis aux effets du soleil et du gel qui les rendraient cassantes et inutilisables.

Ceci est le canevas de fabrication du papier à la main