Atelier : le fil rouge…

le fil rouge…dans le cadre de « bibliothèques en fête » du réseau de la serpentine…

DSCN7839

le thème: vous trouverez dans les bibliothèques du réseau une partie du corps d’un animal. A vous de créer votre propre animal fantastique, un jury désignera et récompensera la meilleure réalisation !

atelier du mardi 16 octobre à la bibliothèque, prochain atelier mardi 23 octobre à partir de 16h30…

DSCF4588

les réalisations sont installées dans le couloir de la médiathèque jusque fin novembre…..


Et ici, en diapo…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Atelier peinture …Baba yaga….

La maison de Baba yaga ….DSCN6928

C’était le mercredi 8 février …on écoute l’histoire… d’après la version de Clarissa Pinkola Estés « femmes qui courent après les loups »

Et en route pour le monde fantastique de Baba Yaga….

 

les dessins seront exposés le jour de la représentation, puis à la médiathèque jusque fin février…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


En musique…

la yourte

en préparation de la journée « Mongolie  » du 2 juillet…..

Jérome a revisé ses cours de math pour nous construire une yourte, avec l’aide de Benjamin

 Rien que des matériaux de récupération….

la partie « technique » terminée…. place aux « petites mains »

On commence par la pose du tissu…..

DSCN5621

Puis la décoration….

 

presque terminée…. vous pouvez venir la visiter tout l’été…..

une yourte se démonte en 2h, la nôtre il faudra sûrement 2 journées….

Toute la construction, EN DIAPO !

les 10 mots…

 « les 10 mots » accrochés un peu partout dans la médiathèque…

img_5527

et voici quelques textes….( avec les 10 mots à intégrer  :   harmonieusement, chœur, fil, complices, accueillants, cordée, agapes, réseauter avec , mains. )


 

  • Les 3 C, en chœur, complices de cordée eurent une idée en l’air, réseauter avec les 3 A, accueillants avec leurs agapes, en leur mettant un fil harmonieusement dans leurs mainsDom

DSCN4954

  • Avec le bout de sa patte, le chat tire sur le fil. Son complice guette son jeu et tous deux, en chœur, sautent harmonieusement. Une cordée de souris émancipées, investit les lieux. « Nous allons faire de belles agapes » pensent les félins. Mais pourquoi ne pas réseauter ensemble et se tendre la main… ou plutôt…la patte s’interrogent les souris !! Jo

    img_5455


  •       Une main tendue vers les autres

Deux complices pour s’éclater

Trois amateurs pour chanter en chœur

Quatre convives pour faire des agapes

Cinq alpinistes en cordée pour gravir la paroi

Six internautes pour réseauter sur la toile

Sept historiens pour remonter le fil du temps

Huit petites notes de musique jouées harmonieusement

Neuf visages enfantins levés vers nous avec tendresse

Dix petits mots accueillants pour recevoir les amis

Jo

img_5464

 

L’espoir d’une grenouille

Une petite grenouille seule, chantait harmonieusement au fil de l’eau.

Elle aurait voulu trouver un ami, un complice, pour chanter en chœur.

Avec un peu de chance, elle le trouvera dans ce nénuphar accueillant.

« chante ! chante ! » petite grenouille, il faut réseauter pour qu’il te tend la main.

En cordée ta tache sera plus aisée.

Quelques agapes vous réconforteront avant qu’enfin vos chants s’unissent sur l’étang.

Armelle

DSCN4970

Poursuivre la lecture « les 10 mots… »

poésie en volume…

ateliers du mercredi 23 février et du mercredi 2 mars

19 enfants et 7 adultes ont participé….

à partir de poésies et de textes autoproduits….

voyager dans l’imaginaire ….

 

on écrit seul ou en groupe…

on dessine… on découpe….  on colle…

 

et les mots prennent une autre dimension….

 

les ateliers continuent en atelier libre le mardi après-midi……

DSCN4780

à suivre….

 

Atelier marque-page

L’imagination était au rendez-vous mercredi matin…

Chacun a décoré son marque-page en fonction de ses goûts.

Dessiner…découper…déchirer…coller…écrire….

 Une matinée très agréable ….pour les petits comme pour les « grands »…

 

Exposition des marque-pages à partir du 15 juin sur les murs de la médiathèque, visible aux heures d’ouverture… et ci dessous en diapo

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

clic..clac..l’Afrique

Pendant le mois de juin 2009 des ateliers ont été programmés pour préparer notre journée Afrique du 4 juillet….

Ateliers poterie autour des greniers à mil

 

 

Ateliers « portraits » autour de la fête du Géréwol chez les Wodaabe

IMG_1663

> Voir toutes les oeuvres …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et des ateliers de dessins pour préparer le tableau collectif  réalisé le 4 juillet

Voir toutes les oeuvres …

IMG_1808

Fabrication de papier

2006 papier recyclé2.jpg

Oct 2006, indicateur

ATELIER PAPIER RECYCLE POUR LES ENFANTS

Et ce n’était pas la première fois qu’on réalisait cet atelier, un article de la voix du nord de 1994 dans le cadre du projet « 1000défis pour ma planète »

batch_1994 papier recyclé2


Histoire & Recette

Le papier est le support le plus employé en imprimerie

 D’origine très ancienne (certains attribuent aux chinois l’invention du papier au deuxième siècle de notre ère), il fut d’abord exclusivement fabriqué à la main avec des matières très diverses (bambous, roseaux, vieux chiffons), et ce, jusqu’au XVIII siècle

En 1799, le Français Nicolas Robert inventa la première machine à fabriquer le papier en continu, au lieu de l’obtenir feuille par feuille.

Quels que soient les constituants de base (chiffons, cellulose, paille, vieux papiers) et le mode de fabrication (industrielle ou manuelle)

l’obtention du papier passe obligatoirement par deux phases distinctes :

préparation de la pâte et formation de la feuille.

Pour obtenir la feuille, la pâte est tout d’abord diluée dans une très forte proportion d’eau.

 Puis, à l’aide d’une forme ( deux cadres rectangulaires emboîtés dont l’un constitue les limites de la feuille et l’autre est garni d’une fine toile métallique), il faut prendre une certaine quantité de pâte dans la cuve .

Agitée par un mouvement de va-et-vient, la toile métallique retient les fibres mais laisse s’égoutter une partie de l’eau.

Au bout de quelques instants, ce qui deviendra la feuille de papier a suffisamment de consistance pour que le premier cadre soit retiré et que l’agglomérat pâteux de fibres soit placé sur un feutre, puis recouvert d’un second feutre.

 Quand une certaine quantité de feuilles sont ainsi prêtes,

elles sont soumises à la pression énergique d’une presse

puis mises à sécher, une par une, dans un endroit aéré, mais non soumis aux effets du soleil et du gel qui les rendraient cassantes et inutilisables.

Ceci est le canevas de fabrication du papier à la main