le duo Altaï Khangaï

Hier soir au musée de la vie rurale

Une rencontre musicale exceptionnelle avec le duo Altaï Khangaï

Ce concert nous a fait découvrir la musique traditionnelle du peuple Mongol et particulièrement le chant diphonique et la vièle à tête de cheval.

altai-khangai-7

 

A l’ouest de la Mongolie la grande chaîne montagneuse de l’Altaï et  non loin, celle du Khangaï. Deux massifs, côte à côte, séparé par des steppes, des rivières, des troupeaux et des nomades.

Ganbold et Ganzorig sont deux musiciens qui évoquent cette Mongolie bucolique et immuable du pastoralisme et des nomadisations, à travers un répertoire traditionnel.

Mais ce sont aussi des créateurs et ils nous proposent de découvrir leur Mongolie d’enfants de steppes et de citadins musiciens avec des compositions basées sur le modèle poétique et musical traditionnel ou des arrangements de chants de louanges ou de chants populaires.  photos : Jean marc Merchez

altai-Khangai-1

 

Le groupe «Altaî-Khangaî» avec Ganbold et Ganzorig, présente un groupe de grands experts de la tradition mongole qu’unit une longue complicité. Il mérite notamment l’attention pour son interprétation du chant diphonique, ses improvisations et sa virtuosité à la vièle «morin khuur».

C’est grâce à la transmission orale que les musiciens-chanteurs du groupe Altaï-Khangaï ont pu ressusciter les chants de leurs ancêtres.

Ganzorig est un imposant chanteur, doublé d’un talentueux multi-instrumentiste : il joue du «morin khuur», du luth «tovshuur» et de la guimbarde «hel khuur». Il bénéficie d’un timbre de voix puissant et d’une grande profondeur harmonique mis en valeur dans sa pratique du chant diphonique, auquel un oncle l’a initié dans son enfance. Les vièles morin-khuur, dont jouent Ganbold et Ganzorig, sont ici particulièrement mises à l’honneur. Altaï-Khangaï suggère ainsi des lignes d’un horizon aux limites sans cesse repoussées.

Ganbold est un maître du «morin-khuur», l’emblématique vièle à tête de cheval. On pourra apprécier pleinement sa profondeur et sa virtuosité qui expriment à la fois la contemplation solitaire des paysages infinis et les chevauchées effrénées dans les steppes battues des vents.

 

Concerts en Allemagne, Belgique, Hollande, Danemark, Finlande, France, Italie, Suède, Suisse, Russie, Chine, Corée, Japon, Etats-Unis, Singapour, Maroc et Pologne.  

 (Source mongol-uzil.com)

2 réflexions au sujet de « le duo Altaï Khangaï »

  1. Eh oui, on fait toujours de belles découvertes et de merveilleuses rencontres au Musée. Un peu déçu parce que le public n’était pas aussi nombreux qu’un tel évènement aurait pu présager, mais l’enthousiasme de ceux qui étaient présents a remplacé en qualité ce qui manquait en quantité. J’espère que nous pourrons renouveler de telles expériences.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s